La profession de musicothérapeute

La profession de musicothérapeute

Le musicothérapeute est avant tout un professionnel de la relation à l’autre. On pourrait presque dire que la musique n’est finalement qu’un prétexte qui permet la mise en relation. C’est pourquoi sa formation en psychologie et psychopathologie est essentielle, tout comme la supervision des pratiques, lui permettant de réaliser un travail sérieux auprès de l’Humain.

De par sa formation et son expérience du milieu dans lequel il intervient, il est à même d’adapter son atelier : au public auquel il s’adresse, à la structure dans laquelle il intervient, à l’objectif fixé lors de la création de l’atelier, objectifs thérapeutiques, préventifs, psychopédagogiques. Le musicothérapeute est capable de créer des ateliers spécifiques et de les adapter. Lorsqu’il intervient dans des structures, voire parfois en libéral, le musicothérapeute travaille avec d’autres professionnels, au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Il participe au processus de soin mis en place pour le patient.

Les outils thérapeutiques utilisés par le musicothérapeute sont propres à la discipline. Ainsi, il peut utiliser la communication sonore, construire des bandes sonores spécifiques, utiliser des outils de musicothérapie active ou réceptive, créer ses propres outils…

De même, le musicothérapeute doit être capable d’évaluer son travail, par des compte-rendus d’observation clinique, des évaluation et bilans, des grilles d’évaluation… Il doit réfléchir à sa pratique, être supervisé et remettre en question et adapter son travail en permanence.

Si vous souhaitez recourir aux services d’un musicothérapeute, sachez que le métier n’est pas encore reconnu même si cela est en bonne voie. Alors en attendant cette reconnaissance de l’Etat, il est recommandé de faire attention : demandez les diplômes et/ou les expériences professionnelles du musicothérapeute que vous souhaitez embaucher. Un Diplôme Universitaire (ou formation équivalente) est le minimum requis pour être sûr de ne pas embaucher un professionnel non qualifié (formation à la musicothérapie en quinze jours, voire pas de formation du tout). Si vous souhaitez trouver un thérapeute, vous pouvez consulter les annuaires disponibles sur le site de la Fédération Française de Musicothérapie et sur le site de l’Association Française de Musicothérapie.

Enfin, si vous vous destinez à la profession de musicothérapeute ou si vous souhaitez des renseignements sur les différentes formations qui existent, vous pouvez trouver la liste des formations agréées par la Fédération sur leur site. Vous serez ainsi assurés de la qualité des enseignements prodigués.